10-03-2016 Fontaine - Larivière - Reppe

1/2 Journée, départ Bermont 13 h

Animateur  : Daniel S.

Description  : Fontaine, Larivière - Reppe et retour par l'Aéroparc.

  Longueur : 12,5 km

  Durée :  3h45

  Dénivelée : 70 m

  Difficulté lexmarkaioscan1.jpg

Accès : Fontaine

Départ de la randonnée : parking de la mairie

Carte IGN : 3520 ET

Météo : très beau temps accompagné d'une légère bise.

13 participants : Zouina et Mohamed, Daniel Ca, Alise, Annie, Huguette et Claude, Christiane et Jacques, Danielle et Daniel, Denise et Robert.

Départ du Tilleul de Turenne, les Grands Champs, on respire à pleins poumons les odeurs de campagne poussées par la bise, traversée de la D 22, on repart en bordure des champs de la Ferté. Jusque là pas de soucis ce sont de bons chemins agricoles, petit intermède gadouilleux dans la courte traversée du bois de la Ronde Fagie avant la traversée des Cugnots du Haut qui nous amène à Larivière en passant par le Faubourg. Traversée de Larivière, descente vers le Moulin, traversée de la St Nicolas, deuxième épisode gadouilleux jusqu'à la D 31. Le reste du parcours jusqu'à Reppe est souvent humide mais correct car herbeux. La randonnée se termine sur le dur sauf un raccourci sur l'aéroparc pour éviter quelques centaines de mètres de béton des anciennes pistes. Au retour dans Fontaine nous avons pu admirer un cèdre ? remarquable signalé sur les cartes IGN avant de rejoindre le Tilleul de Turenne, fin de la randonnée.

Fontaine 001

Le Tilleul de Turenne :

Un peu d'histoire : le 29 Décembre 1674 le maréchal de Turenne s'est arrêté sous ce tilleul avant de remporter le combat, face aux impériaux, à Mulhouse. Après cette victoire le maréchal est revenu sous le tilleul et a fait de Fontaine son quartier général jusqu'à la bataille de Turkheim le 5 Janvier 1675.

La circonférence du tronc, à la base de l'arbre, est supérieure à 7 mètres, sa hauteur est d'environ 20 mètres. D'après les caractéristiques de cet arbre, on peut penser qu'il est âgé d'au moins de 700 ans. En 1978, le gel a fait de gros dégâts sur le tilleul, sous le poids de la galce une de ses branches maîtresses s'est rompue. François Tarvenier, chirurgien arboricole, examina l'arbre en 1984 ce qui lui permit d'établir un diagnostic. En 1985, avec son équipe, il est intervenu sur les racines supérieures, le creux du tronc a été purifié par le feu, les branches élaguées de manière à ce que la silouette soit conservée. Puis le tronc a été consolidé et de la terre apportée autour de l'arbre lui permettent de résister au gel de 1978.

Tilleul

Pas de photos, mon vieux Mac a rendu l'âme, les procédures de transfert des photos étaient simples. Nous l'avons remplacé par son équivalent moderne, les procédures sont plus performantes, bien sûr, mais légèrement plus complexes. Je n'y suis pas encore totalement familiarisé et j'ai loupé une étape. Adieu les belles photos d'arbres, la super photo du Fuji (notre président a une très bonne vue mais ne serait-ce pas le Grand Ballon ?) et les magnifiques photos du groupe sous le tilleul.

Avec tous mes regrets.